WRESTLING4ALL.COM
Pas de disqualification. Pas de décompte extérieur. Seulement un site professionnel pour les fans de catch.

Cinq choses que nous ignorions sur Mr. Fuji

Cinq choses que nous ignorions sur Mr. Fuji

Comme tous fans de catch, j’étais attristé par l’annonce du décès de Mr Fuji hier. Qu’importe le personnage qu’il jouait, que ce soit celui d’un Japonais fier de ces origines et adulés de tous ou celui d’un manageur vicieux prêt à tout pour faire gagner son client, il n’en méritait pas moins le respect – comme c’est le cas avec n’importe quelles superstars de la WWE.

Découvrons ensemble cinq choses que nous ignorions sur Mr Fuji.

Non, il n’était pas Japonais

Durant sa carrière, Mr. Fuji a été annoncé comme venant d’Osaka au Japon mais la vérité est qu’il est Américain avec des origines Japonaises. Né à Hawaii, Mr. Fuji a fait ses débuts in-ring en 1965 sous le nom de Mr. Fujiwara.

Il a connu son premier titre là-bas en 1967 lorsqu’il a fait équipe avec Curtis Laukea pour remporter les ceintures NWA Hawaii par équipes. Peu de temps après, Mr. Fujirara est devenu Mr. Fuji et une icône est née.

Il est 5 fois champion du monde par équipe

Nous savons tous les accomplissement en tant que manageur de Mr. Fuji, mais beaucoup ignore que le WWE Hall of Famer est 5 fois champion par équipe. Trois fois avec Captain Toru Tanaka et deux fois avec Mr. Saito.

Lors de son règne avec Mr. Saito, les deux lutteurs étaient managés par le légendaire Captain Lou Albano. Mr. Fuji a également participé à des segments mémorables en compagnie de Tony Garea et Rick Martel.

Après avoir perdu son titre, Mr. Fuji s’est lancé un solo mais ne rencontrera pas le succès.

Il a fait partie de la parodie de Miami Vice

Mr. Fuji été un homme polyvalent vers la fin des années 80, portant à la fois la casquette de heel redoutable dans le monde du catch et un comédien hilarant. Parmi les parodies où il a joué, il a fait partie de Miami Vice, l’un des shows les plus populaires de la télévision américaine. Accompagné de Don Muraco, les deux ont joué le rôle de deux flics résolvant des crimes de manière comique.

L’humour était basé sur son accent et ses traits particuliers : c’était la dernière personne que vous imagineriez dans ce rôle. Il a participé à d’autre parodies, mais aucune d’aussi mémorable.

Il n’était pas facile à vivre (dans les vestiaires)

On connait Mr. Fuji comme un manageur des plus vilains à l’écran, mais ce que l’on ignore c’est qu’il l’était également en dehors. L’Américain d’origine Japonaise -comment se servir d’une information pour éviter les répétitions- était connu pour taquiner les lutteurs dans les vestiaires.

Petite anecdote sympathique : lorsque Lex Luger est arrivé à la WWE avec ses problèmes de comportement, Fuji a fait pipi sur ses bottes dans un restaurant pour lui donner une leçon. Luger n’a alors pas réagi, connaissant la réputation du lutteur.

Une deuxième ? Un jour, Mr Fuji a demandé à Sunny de nettoyer les cheveux de Yokozuna. Elle l’a fait, avant de comprendre que quelque chose n’allait pas : Yokozuna ne pouvait pas nettoyer ses cheveux. Les mains de Sunny se sont alors mise à puer, puisque c’était le cas des cheveux du lutteur.

La nourriture du chien en guise de repas

Pour n’importe quelle fédération de catch, avoir un lutteur japonais dans ses rangs est un atout : seulement, ils en avaient deux. Tanaka, son partenaire par équipe, n’avait aucune affection pour Fuji et avait fait pression contre lui pour devenir le japonais numéro un.

Fuji l’a découvert et a décidé d’inviter Tanaka chez lui pour partager un plat de spaghettis avec lui. Une fois fait, il lui a révélé que c’était les pates qui avait servis pour le chien. Une fin à l’image du bonhomme, iconique.

Repose en paix, Mr. Fuji.